Conference Social Democracy and the Left in Canada: Past, Present, and Future

Du 12 au 14 mai, la Fondation Douglas-Coldwell a participé à la conférence Social Democracy and the Left in Canada: Past, Present, and Future, tenue à Calgary.

Le choix de Calgary comme hôte de la conférence est significatif. En effet, cette année marque le 85e anniversaire de la fondation de la Cooperative Commonwealth Federation, dans les locaux de la Légion royale canadienne de Calgary, en 1932. La CCF était une coalition de progressistes, de socialistes et de groupes syndicaux qui souhaitaient des réformes économiques visant à venir en aide aux Canadiens et Canadiennes affectés par la Grande Dépression.

Du pacifisme au maintien de la paix, du socialisme à la social-démocratie, le CCF-NPD a connu succès et déceptions en politique fédérale et provinciale. Malgré 85 ans d’existence, il y a eu peu de travail académique réalisé au sujet du mouvement CCF-NPD et sur son histoire. C’est particulièrement vrai depuis 20 ans. Ce vide est d’autant plus frappant que la littérature sur les deux autres partis pan-canadiens est riche et florissante.

Organisée par les historiens Jon Weber (Université Western), Roberta Lexier (Université Mount Royal) et Stephanie Bangarth (Université King’s College), la conférence visait à rectifier ce déséquilibre, à se pencher sur l’état du NPD et de la gauche extra-parlementaire, en plus de produire des analyses contemporaines et historiques sur l’état de la social-démocratie au Canada.

Plusieurs travaux de recherche ont été présentés à la conférence. Ils portaient sur l’histoire de la CCF-NPD et sur les organismes formant la gauche canadienne. Une grande variété de sujets ont été abordés, allant de la criminalisation de la dissidence gauchiste dans la première moitié du 20e siècle jusqu’au manifeste “Un grand bon vers l’avant”, en passant par la social-démocratie “laytonienne”. Un recueil édité des contributions devrait être publié sous forme de livre sous peu.

La Fondation Douglas-Coldwell est fière d’avoir pu participer à la conférence. L’un des membres de notre Conseil d’administration, David McGrane, a présidé une session en notre nom. La conférence était une occasion parfaite pour encourager les membres de la communauté académique qui étudient la social-démocratie au Canada. La présence de la Fondation a été remarquée par les participants et participantes et nous avons pu les renseigner sur notre action.

S’il vous plaît, considérez contribuer 20$ dès aujourd’hui à la Fondation pour que nous puissions continuer notre travail de promotion de la recherche et de l’éducation sur la social-démocratie au Canada.

“Courage, mes amis; il n’est jamais trop tard pour bâtir un monde meilleur”

Afficher votre commentaire Partagez

L'Institut Broadbent et la Fondation Douglas-Coldwell lancent une réflexion sur la situation de la social-démocratie au Canada

LE 13 MARS 2017                                                              

POUR DIFFUSION IMMMÉDIATE

 

L'Institut Broadbent et la Fondation Douglas-Coldwell lancent une réflexion sur la situation de la social-démocratie au Canada

OTTAWA — L'Institut Broadbent et la Fondation Douglas-Coldwell s'associent pour lancer une discussion pancanadienne sur la social-démocratie au pays, à l'occasion du 150e anniversaire de la confédération en 2017.

Alors que le pays se rapproche de cette date importante, il est important de rappeler aux Canadiens et aux Canadiennes le rôle joué par la pensée et la pratique de la social-démocratie. Elles ont façonné les éléments de notre société auxquels les gens tiennent le plus, que ce soit les soins de santé publique, la protection des droits des travailleurs, ou un généreux filet social.

« La social-démocratie a transformé la vie quotidienne au Canada et dans la plupart des autres économies avancées au XXe siècle. Les gouvernements y ont pratiquement livré le plein emploi, augmenté les salaires et créé des programmes sociaux et services publics accessibles. Le résultat a été une plus grande égalité des conditions et des opportunités, une sécurité accrue pour tous et toutes et un progrès économique largement partagé, et ce au sein d’une économie de marché », a déclaré Ed Broadbent, président de l'Institut Broadbent.

« Alors que nous célébrons le 150e anniversaire du Canada, il est vital de réfléchir à cette expérience historique et de réexaminer les sources intellectuelles des réussites de la social-démocratie. Une première étape importante consiste à examiner de plus près les riches traditions progressistes du Canada et ses réalisations importantes pour les Canadiens », a déclaré Karl Bélanger, président de la Fondation Douglas-Coldwell.

L'initiative est lancée avec la publication d'un document de discussion, Réflexions sur la tradition social-démocrate, par Andrew Jackson, conseiller principal en politique de l'Institut Broadbent. Le document, disponible ici, survole l’histoire politique et donne un aperçu et une évaluation critique du projet social-démocrate en Occident, et au Canada en particulier, alors que nous vivons des moments de bouleversement et de déclin dans les démocraties à travers le monde.

Depuis les années 1980, les structures restrictives du marché de la social-démocratie ont été attaquées. Comme l'a souligné David Frum, au lancement de cette attaque, Margaret Thatcher et Ronald Reagan ont délibérément tenté de détruire la social-démocratie.

"Le résultat a été une augmentation de la dégradation de l'environnement, la crise financière de 2008 et en particulier l'augmentation alarmante des inégalités, créant les conditions pour la montée du populisme de droite, » a déclaré M. Broadbent.

Cette réflexion sur la tradition social-démocrate ouvrira la voie au projet Changeons la donne de l'Institut Broadbent - une réflexion approfondie non seulement sur ce que l'histoire nous apprend, mais sur ce qui pourrait devenir un plaidoyer authentiquement progressiste pour les mois et les années à venir.

-30-

Pour plus d'information veuillez contacter:

Willy Blomme, Directrice des programmes à l'Institut Broadbent
Wblomme@broadbentinstitute.ca (514) 699-4636

Karl Bélanger, Président de la Fondation Douglas-Coldwell
Karl.belanger@dcf.ca (613) 232-1918

Afficher votre commentaire Partagez

LA FONDATION DOUGLAS-COLDWELL APPUIT LA CONFÉRENCE NATIONALE DES JEUNES SUR LA RÉCONCILIATION

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

LE 9 MARS 2017


LA FONDATION DOUGLAS-COLDWELL APPUIT LA CONFÉRENCE NATIONALE DES JEUNES SUR LA RÉCONCILIATION

OTTAWA - La Fondation Douglas-Coldwell est fière d'annoncer que l’organisme Racines Canadiennes a reçu une subvention pour appuyer la 5e Conférence nationale des jeunes sur la réconciliation, qui aura lieu du 27 au 29 mars à Winnipeg. Cette année, la Fondation Douglas-Coldwell octroie 1 000 $ pour appuyer la Conférence.

« La Fondation est fière d'appuyer la 5e Conférence nationale des jeunes, organisée par Racines Canadiennes, a déclaré le président de la Fondation, Karl Bélanger. Leur mission d'établir des ponts entre les jeunes autochtones et non autochtones du Canada est source d'inspiration à bien des égards. 

Depuis 2013, les conférences de Racines Canadiennes ont réuni plus de 600 jeunes autochtones et non autochtones de toutes les provinces et de tous les territoires. Grâce à des dialogues interactifs dirigés par des jeunes, ils visent à mettre en place un réseau national de leadership jeunesse pour promouvoir la réconciliation entre tous les Canadiens.Racines Canadiennes a été fondé en 2009 par un groupe de jeunes qui croyait que pour réaliser la réconciliation au Canada, il faudrait favoriser l’éducation et établir un dialogue entre les jeunes pour favoriser une compréhension élargie de la richesse du Canada.

Racines Canadiennes croit en un Canada où les jeunes sont solidaires. Ils font la promotion du respect, de la compréhension et de la réconciliation entre les peuples autochtones et non autochtones. Leur mission repose sur l'espoir qu'une nouvelle génération de dirigeants pourra redéfinir et renforcer les relations entre les peuples du Canada.

Au cours de la dernière décennie, la Fondation Douglas-Coldwell a fourni plus de 300 000 $ en aide financière à différents projets. Fondée en 1971, la Fondation Douglas-Coldwell est un organisme de bienfaisance enregistré.

-30-


Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec:
info@dcf.ca (613) 232-1918
www.dcf.ca

Afficher votre commentaire Partagez

KARL BÉLANGER DEVIENT PRÉSIDENT DE LA FONDATION DOUGLAS-COLDWELL

Karl Bélanger a été élu à la présidence de la Fondation Douglas- C‎oldwell par le conseil d'administration de l'organisme, hier soir à Ottawa.

Continuer de lire
Afficher votre commentaire Partagez

La lettre du président FDC

À titre de président de la Fondation Douglas-Coldwell, je tiens à vous remercier sincèrement de votre soutien à la Fondation en 2015. Que vous ayez fait un don, que vous soyez devenu membre ou que vous ayez discuté avec vos amis et votre famille du travail de la Fondation, sachez que c’est très apprécié.

Continuer de lire
Afficher votre commentaire Partagez

Nous vous tiendrons au courant!